ECG ou électrocardiogramme : tout ce qu’il faut savoir

Pour effectuer un EGC, les cardiologues et les médecins généralistes utilisent un électrocardiographe. Ce dernier est en effet le dispositif médical approprié pour effectuer un électrocardiogramme. Découvrez tout ce que vous devez savoir sur cet examen qui permet de mesurer l’activité du cœur.

ECG : De quoi s’agit-il ?

L’électrocardiogramme, également connu sous le nom d’ECG, est un outil crucial dans l’évaluation de la santé cardiaque. Il s’agit d’un examen non invasif largement utilisé, disponible aussi bien en cabinet médical qu’à l’hôpital, voire même à domicile. Son rôle est primordial dans le dépistage et le suivi de diverses anomalies cardiaques.

L’ECG fonctionne en enregistrant et en traduisant graphiquement l’activité électrique du cœur. Cette activité résulte des variations des cellules spécialisées responsables de la contraction, de l’automatisme et de la conduction des influx. Elle est captée par des électrodes placées stratégiquement sur différentes parties du corps.

Avec les progrès technologiques, vous pouvez désormais trouver un ecg portable. Celui-ci offre une plus grande accessibilité à un examen. Un tel dispositif permet aux individus de surveiller leur santé cardiaque de manière plus pratique. Il facilite également le suivi médical à domicile.

Comment se déroule l’électrocardiogramme ?

L’électrocardiogramme est un examen médical totalement indolore. Il ne requiert aucune préparation spécifique. Il peut être réalisé sans être jeûné. L’examen n’exige d’ailleurs aucune anesthésie. Cependant, il est conseillé aux fumeurs de s’abstenir de fumer avant l’examen. Cela permet des résultats plus précis. La durée de l’ECG varie généralement entre 5 et 10 minutes.

Pour effectuer l’ECG, il faut la peau nue du torse, des poignets et des chevilles. C’est là que les électrodes doivent être placées. Ces électrodes captent les signaux électriques émis par le cœur à chaque battement, lesquels sont ensuite transmis à l’électrocardiographe. Les résultats obtenus sont enregistrés sur le papier ECG. Avec cela, le cardiologue peut analyser l’activité électrique du cœur et poser un diagnostic.

Dans certains cas, l’ECG peut être réalisé pendant un effort physique, il s’agit de l’électrocardiogramme d’effort. Pour ce faire, le patient est placé sur un tapis de course ou un vélo stationnaire. Pendant son effort, les électrodes enregistrent son rythme cardiaque, sa fréquence respiratoire et sa pression artérielle.

Quand effectuer un ECG ?

Effectuer un ECG revêt une importance capitale dans divers contextes médicaux. Tout d’abord, il est couramment prescrit lorsqu’un individu présente des symptômes suggérant un problème cardiaque. Si une personne se plaint de douleurs thoraciques, un ECG peut être requis. Il est aussi requis si des anomalies cardiaques sont suspectées, comme des arythmies ou une insuffisance coronarienne. Après un infarctus du myocarde ou une crise cardiaque, il est fréquent que les médecins ordonnent un ECG.

L’ECG est souvent réalisé dans le cadre d’un bilan préopératoire. Évaluer la santé cardiaque du patient avant toute intervention chirurgicale permet en effet de minimiser les risques. L’ECG offre une évaluation rapide et précise du rythme cardiaque et de la fonction cardiaque globale. Il permet aux chirurgiens de prendre des décisions éclairées quant à la meilleure approche chirurgicale à adopter.

Par ailleurs, les personnes atteintes de maladies cardiaques chroniques doivent régulièrement subir des ECG. Cela leur permet de surveiller l’évolution de leur état de santé. Ces examens permettent de détecter précocement toute anomalie cardiaque et d’ajuster le traitement en conséquence.

Articles recommandés

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *